Photo de fond : Daniel Deflorin

Wiki wiki signifie "rapide" en hawaïen

topdive

Cliquez sur une image défilente ou visitez l'album de WikiDive

Modifier le texte | Créer un thème | Faire un commentaire sur le Forum |

Les mots clés du texte

éponge | benthique | corail | gorgone | holothurie | mer | photo | profondeur | respiration | rocher |

échinoderme
Categorie Faune - Mise à jour 24/02/2021 - Cacher les mots clés


Agrandir
Les échinodermes, du grec -ekhinos "épine" et -derma "derme", composent un embranchement original qui compte près de 6000 espèces marines benthiques.

On les rencontre dans toutes les régions du globe et à toutes profondeurs.
Le terme d'échinoderme regroupe cinq classes, très différentes d'aspects :
- les astérides (étoiles de mer),
- les échinides (oursins),
- les ophiurides (dont les gorgonocéphales),
- les crinoïdes,
- et les holothuries (ou concombres de mer, photo ci-contre).

Ils constituent un groupe très ancien d'animaux marins, dont les premières traces fossiles remontent à 700 millions d'années au Cambrien. Ce groupe compte entre 6000 et 7000 espèces vivantes, avec une suprématie des oursins et étoiles de mer, et le nombre d'espèces fossiles est estimé à environ 13 000.

Bien que d'aspects très différents, les échinodermes possèdent un certain nombre de caractéristiques qui leur sont propres:

- En effet, tous les échinodermes relèvent d'une symétrie pentaradiale (penta pour cinq), symétrie que l'on retrouve à des degrés plus ou moins marqués suivant les groupes.

- De plus, une autre constante est la présence d'un système aquifère, c'est à dire (selon www.echinodermes.org) "une structure unique dans le règne animal joue un rôle à la fois dans la respiration, la locomotion et l'alimentation". [...] Il s'agit "d'un cercle ou un anneau creux d'origine coelomique connecté à des prolongements radiaires ou podia. Le liquide qu'il renferme peut être chassé dans les podia et en provoquer l'érection. Cet appareil communique avec le milieu extérieur par une plaque criblée ou madréporite."

- Une autre caractéristique consiste dans la présence d'un squelette, fait de plaques calcaires ou de spicules qui peuvent dans certains groupes fusionner pour former une coque rigide.
Ces plaques sont selon les espèces, soit articulées entre elles (astéries, ophiures, crinoïdes), soit soudées (oursins). Mais chez les holothuries, ces spicules sont dispersées de façon diffuse dans le corps.

Mais la grande diversité des espèces d'échinodermes en fait un groupe dont les animaux sont d'aspect, de couleurs et de tailles très variés.

Ce sont pour la plupart des organismes grégaires qui vivent sur des substrats divers. Ainsi, certains échinodermes occupent les rochers (ou coraux), d'autres affectionnent les fonds meubles tels que les vases ou les sables, d'autres encore préféreront les herbiers, enfin certains présentent la particularité de pouvoir s'accrocher à d'autres organismes (gorgones, éponges...).

Les modes d'alimentation sont également variables selon les espèces : suspensivore, brouteur, détritivore, carnivore, nécrophage...

La forme adulte est organisée autour d'une symétrie pentaradiée, mais les formes embryonnaires sont bilatérales. Cette symétrie se retrouve dans la morphologie générale mais également dans l'ensemble de l'organisation du corps, depuis le système nerveux jusqu'au squelette calcifié.

Leur système vasculaire est réduit et c'est leur système aquifère qui assure quelques-unes des fonctions vitales : échanges gazeux, locomotion et nutrition. Cependant le système digestif est complet et parfaitement fonctionnel.

Enfin, les échinodermes comportent une caractéristique particulièrement intéressante concernant la régénération. Ces organismes possèdent en effet la capacité de se régénérer suite à une mutilation ou à une attaque par un prédateur. L'endosquelette, les piquants, les épines, les pédicellaires et les téguments qui ont été affectés peuvent effectivement se redévelopper suite à leur destruction partielle.


Source d'informations
Le monde des echinodermes : http://www.echinodermes.org


Voir aussi ...

Poursuivez votre recherche en consultant aussi les sujets ci-desssous



Ajouter un site web

Des pages web à consulter

asaplongéebio : biologie sous-marine





Vidéo de plongée

Quatre épaves en mer d'Iroise

Visite de quatre épaves de la mer d'Iroise : l'Amoco Cadiz, le Columbian, l'Elektra et le Drummond Castel ... Suite

https://www.montjoi.com/fr/

Voir aussi ... 233,homard

homard

Le Homard vit dans les mers plus froides Nord Atlantique jusqu'à la limite des zones découvertes aux grandes marées mais aussi en Méditerranée plus profond (30 m et au-delà).
Crustacés des eaux froides, les homards aiment s'abriter dans un trou ou un terrier creusé dans le sédime...
Destination plongée 867,Sainte-Lucie

Sainte-Lucie

État insulaire des Antilles, Sainte-Lucie est située sur le bord oriental de la mer des Caraïbes, bordée à l'ouest par la mer des Caraïbes et à l'est par l'océan Atlantique. Sainte-Lucie fait partie des îles du Vent. Elle est située entre les îles de Saint-Vincent au sud, la Ba... Suite

Personnalité de la plongée 482,Mauries

Mauriès

Robert Mauriès est connu dans l'univers de la plongée notamment comme le créateur du magazine Apnéa et dirigeant du groupe de presse Sofimav spécialisé dans les sports de loisir.
C'est en décembre 1985 que l'idée lui vient de lancer un magazine sur la plongée et la chasse sous-ma... Suite
Librairie...

Secrets de Méditerranée

Tous les livres

WikiDive c'est quoi ?

WikiDive, l'encyclopédie de la Plongée, est un lieu de partage de l'information et des connaissances sur la Plongée.
Chacun peut écrire sur un sujet se rapportant à la Plongée, corriger ou complèter des textes existants.
Dans les textes, les mots en couleur sont des liens renvoyant vers le sujet qu'ils définissent .

Devenez rédacteur du WikiDive !