Photo de fond : Daniel Deflorin

Wiki wiki signifie "rapide" en hawaïen

topdive

Cliquez sur une image défilente ou visitez l'album de WikiDive

Modifier le texte | Créer un thème | Faire un commentaire sur le Forum |

Les mots clés du texte

courant | gastéropode | haliotis | Japon | laminaire | Méditerranée | mer | mollusque | profondeur | rocher | vague |

haliotis
Categorie Faune - Mise à jour 13/04/2021 - Cacher les mots clés


Agrandir
L'haliotis, communément appelé "ormeau", "oreille de mer" ou encore "abalone" (sa dénomination anglaise), est un mollusque gastéropode marin primitif qui comprend plus de 70 espèces dans le monde. Il appartient à la famille des gastéropodes prosobranches.

On le rencontre dans les eaux peu profondes du littoral, depuis la surface jusqu'à 15 m de profondeur, dans les eaux froides à subtropicales, dont en Atlantique, Manche et Méditerranée.

Sa coquille en forme d'oreille est plate, épaisse et de forme ovale. Les stries de croissance sont bien visibles et donnent à la coquille un aspect plissé. La coquille de l'haliotis porte sur sa spire externe quatre à neuf protubérances percées, des pores respiratoires qui servent aussi d'orifices d'évacuation des excréments. L'intérieur est nacré, de couleur vert à rose irisé.
Dans la nature, la coquille se couvre rapidement d'algues et divers organismes marins (comme des balanes, des bryozoaires ou des vers tubicoles), ce qui permet à l'animal de se camoufler sur le substrat.

L'animal quant à lui, est de couleur brun verdâtre. Ses yeux sont bien visibles et son manteau est entouré de nombreux tentacules sensitifs qui sortent également des perforations de la coquille.

Les haliotis s'accrochent sur les rochers par un pied très puissant. Les adultes choisissent en général une zone peu profonde où le courant et les vagues oxygènent suffisamment l'eau et ne se déplacent presque plus durant leur croissance.
L'ormeau vit donc sur les roches où il se nourrit d'algues qu'il râpe sur la roche, de morceaux de laminaires, mais aussi de particules végétales en suspension dans l'eau.

Une espèce en danger

Les muscles de l'ormeau, grillés ou hachés, sont des mets de choix pour les connaisseurs. Outre les humains, ses seuls autres prédateurs sont l'étoile de mer et, occasionnellement, la loutre de mer.
L'ormeau est traditionnellement capturé pour la consommation en Australie, aux États-Unis, au Mexique et dans la région indo-Pacifique. Ses principaux consommateurs sont la Chine, le Japon, la Corée, l'Europe, les États-Unis, Singapour et Hong Kong.

Sa perle et sa nacre, très recherchées, sont une des origines de la surexploitation des ressources en haliotis, ayant entrainé sa disparition sur une grande partie des littoraux.
Du fait de sa raréfaction en milieu naturel, l'élevage d'ormeaux est devenu une activité rentable. (En 1992 un abalone de culture de 7,5 cm de long se vendait 60 dollars le kilogramme, 30-40$ CAN/kilo au Canada.) Depuis, les prix de l'ormeau subissent une hausse constante, compte-tenu de la rareté des approvisionnements, de sa régression à l'état sauvage (surexploitation) et de la demande croissante de certains consommateurs.

En réaction à la disparition locale importante des haliotis, plusieurs pays ont imposé des quotas sévères de récolte ou une protection.
Certains pays comme le Canada en ont interdit la pêche, mais des élevages y sont encouragés ou autorisés.
La seule protection des haliotis ne semble pas suffire à permettre la reconstitution de population. Le Bamfield Marine Sciences Centre et des étudiants et bénévoles tentent de le réintroduire dans la nature à partir de « semis » de sujets d'écloserie (« haliotide pie », ou « ormeau nordique », Haliotis kamtschatkana) au Canada, depuis les années 2000.



Voir aussi ...

Poursuivez votre recherche en consultant aussi les sujets ci-desssous

Les mots du dico

ormeau |


Ajouter un site web

Des pages web à consulter





Vidéo de plongée

Plongée sur le Thistlegorm

Le Thistlegorm est un navire britannique coulé en octobre 1941 par les Allemands. L'épave repose dans le détroit de Gubal au Sud du Sinaï entre 20 et 32 mètres de fond. Une plongée d'exploration exceptionnel et pleine de vie.... Suite
Presse plongée

A la découverte du Mont La Pérouse.

Rien ou presque ne laisse soupçonner l'existence d'un haut fond au milieu des abysses, à soixante mètres sous la surface, au large de la Réunion. L’expédition La Pérouse, m ... Suite

https://https://www.cips-dive.com/fr/

Voir aussi ... 529,ormeau

ormeau

L'ormeau est un haliotis, également nommé plus couramment "oreille de mer".

Il s'agit d'un mollusque gastéropode marin primitif qui comprend plus de 70 espèces dans le monde.

Coquillage univalve, muni d'un pied puissamment musclé qui lui permet de se fixer aux rochers, il a...
Destination plongée 464,Marseille

Marseille

Surnommée la Cité phocéenne, en raison de sa fondation vers 600 avant J.-C. par des marins grecs originaires de Phocée en Asie Mineure sous le nom de Massalia, elle est la plus ancienne implantation urbaine de France.
Avec ses 826 700 habitants, Marseille est la deuxième ville la plus peuplée d... Suite

Personnalité de la plongée 916,Humbert-Franck

Humbert Franck

Franck Humbert fait partie des figures charismatiques du milieu de la plongée et ceux qui l'ont cotoyé à l'occasion des croisières qu'il organisait en Mer Rouge en parle toujours avec beaucoup d'éloquance.
Nait le 2 octobre 1945 à Moncrabeau dans le Lot et Garonne, Franck Humbert est déc&eacu... Suite
Librairie...

Photographier sous l'eau

Tous les livres

WikiDive c'est quoi ?

WikiDive, l'encyclopédie de la Plongée, est un lieu de partage de l'information et des connaissances sur la Plongée.
Chacun peut écrire sur un sujet se rapportant à la Plongée, corriger ou complèter des textes existants.
Dans les textes, les mots en couleur sont des liens renvoyant vers le sujet qu'ils définissent .

Devenez rédacteur du WikiDive !