Photo de fond : Daniel Deflorin

Wiki wiki signifie "rapide" en hawaïen

topdive

Cliquez sur une image défilente ou visitez l'album de WikiDive

Modifier le texte |

Les mots clés du texte

décompression | flottabilité | GPS | matériel | mer | nœud | palier | palmage | plongée | plongeur | profondeur | remontée | sécurité |

Tables MN90
Cacher les mots clés - Mise à jour : 16/02/2021


WikiDive recherche une photo libre de droit pour illustrer ce sujet.

Si vous possédez une telle photo, vous avez deux possibilités pour la proposer à WikiDive :

- La déposer sur wikidive dans ce sujet à l'aide du lien suivant "Déposer une photo".

- L'adresser à WikiDive par mail en utilisant le lien suivant "Contact".

Merci par avance.


C'est la marine nationale (d'où leur nom Marine Nationale 1990) qui a établi ces
tables en 1990 afin que les plongeurs militaires sortent indemnes de l'eau.
Elles ont donc été bâties avec comme matériel expérimental des marins jeunes et
entraînés physiquement, ce qui comme chacun sait est le portrait robot du plongeur
loisir de base ! ! !

Toute table de plongée (donc les MN90) définit un protocole de décompression afin
d'amener le plongeur à remonter en surface en toute sécurité. Ce protocole se base sur
deux points à respecter impérativement :
- Une vitesse de remontée : la remontée se fait à une vitesse de 15 à 17 mètres par
minute dans le modèle des MN9O (on peut se servir des plus petites bulles recrachées
par le plongeur pour trouver cette vitesse : suivez les, ne les dépassez jamais !). De
plus, il faudra remonter en 30 secondes d'un palier à l'autre, et du dernier palier à la
surface (ce qui fait une vitesse de 6 m/min : attention, cette vitesse est très lente et un
bon entraînement est nécessaire pour la respecter convenablement.

- Des paliers : ce sont des arrêts définis à des profondeurs fixées par la table et pour
des temps calculés à l'aide de cette dernière suivant les paramètres de votre plongée.
Il en va de votre sécurité de respecter ces paliers ! ! Pour cela, il faut nécessairement
être capable de les calculer sans se tromper.
Respecter les vitesses de remontée nécessite un entraînement technique en mer afin
que le plongeur soit habitué à gérer sa flottabilité, la constance de la vitesse, la
précision des arrêts au palier... Le calcul des paliers est un travail « mathématique »
qui se fait la plupart du temps en surface (oui, il est bon de préparer ses plongées !) et
nécessite donc un apprentissage théorique dont les cours sont l'objectif.

Les tables MN 90 sont construites pour :
- Des plongées à l'air
- 2 plongées maximum par 24 heures
- Une vitesse de remontée de 15 à 17 m/min du fond au premier palier, puis une vitesse de 6m/min de palier en palier et de 3m à la surface (soit 30 secondes entre chaque arrêt)
- Un palmage à la vitesse d'à-peu-près 0,5 nœud (800 m/heure), ceci interdisant tout effort ou tout travail sous l'eau.
- Une profondeur maximale de 60 m. Les profondeurs de 62 et 65 mètres ne sont indiquées que pour des dépassements accidentels, mais dans ce cas, un Intervalle de surface de 12 heures minimum devra être respecté avant une nouvelle plongée.

Définition et conventions :
- Intervalle de surface ( IS ) : il s'agit du temps compris entre la sortie de l'eau à l'issue de la 1ère plongée et la mise à l'eau pour la 2ème.

- Profondeur (P) : On entend par profondeur la profondeur maximum atteinte lors de la plongée.

- Durée de plongée (DP) : La durée de plongée commence à l'immersion et finit au moment ou l'on décide de quitter le fond, pour remonter à la verticale à la vitesse de 15 à 17 m/min.
Elle se compte en minutes entières c'est-à-dire que chaque minute commencée est considérée comme entière et écoulée.

- Temps de plongée : Le temps de plongée est le temps total de la plongée compris entre l'immersion et le moment où le plongeur fait surface. Cette durée n'intervient pas dans les calculs de tables mais peut être utile à connaître pour donner son heure de sortie au
responsable de surface.

- Lecture des MN90 : Les tables doivent être lues dans le sens de la sécurité aussi si les valeurs P et/ou DP ne sont pas dans le tableau, il faut prendre les valeurs lues immédiatement supérieures.

- Courbe de sécurité : Chaque type de table possède sa propre courbe de sécurité c'est-à-dire le temps maximum que l'on peut passer sans avoir à faire de palier aux différentes profondeurs. Bien qu'il soit fortement conseillé de la connaître par cøur, elle est aisément retrouvable par lecture directe sur le premier tableau.


Présentation de la table

La table MN 90 se présente sous forme d'un tableau comportant jusqu'à 8 colonnes, divisé en plusieurs parties correspondant chacune à une profondeur indiquée en mètres dans la 1ère colonne.
On trouve dans la 2ème colonne un éventail de durées de plongées en minutes ou heure et minutes.
Sont indiqués ensuite et successivement pour une durée et une profondeur donnée :
- la durée des paliers en minutes à 15, 12, 9, 6 et 3 m,
- le "groupe de plongée successive" GPS (sous forme d'une lettre variant de A à P) permettant l'utilisation de la table pour les plongées dites "successives".

Mode d'emploi

La profondeur "P" et la durée "Dur" constituent les paramètres de la plongée. L'élément avec lequel on entre dans la table est la profondeur maximale atteinte au cours de la plongée.
Puis avec la durée de la plongée, comptée en minutes entières depuis le moment où l'on s'immerge jusqu'au moment où l'on entame la remontée vers la surface, on détermine la décompression à suivre (paliers).

Ajouter un site web

Des pages web à consulter sur "Tables MN90"

fatbulle plongée : Utilisation des tables MN90

Sous-la-mer.com : Procédure d'utilisation des tables MN90

L'histoire de ma passion : la plongée : Logiciel d'aide aux tables MN 90



Vidéo de plongée

Quatre épaves en mer d'Iroise

Visite de quatre épaves de la mer d'Iroise : l'Amoco Cadiz, le Columbian, l'Elektra et le Drummond Castel ... Suite
Presse plongée

A la découverte du Mont La Pérouse.

Rien ou presque ne laisse soupçonner l'existence d'un haut fond au milieu des abysses, à soixante mètres sous la surface, au large de la Réunion. L’expédition La Pérouse, m ... Suite

https://https://www.cips-dive.com/fr/

A lire...

loche

La loche est le nom vernaculaire donné à certains mérous tropicaux et grands mérous. Dans le langage courant des plongeurs on réserve souvent ce terme aux grands mérous parmi lesquels le mérou patate est le plus populaire pour avoir été souvent présenté dans les reportages sous-marins.
Certaines loches, comme celles que l'on rencontre au Gabon (Epinephelus esonue)... Suite
Destination plongée 374,Seychelles

Seychelles

L'archipel des Seychelles, ce sont cent quinze terres émergées au milieu de l'océan Indien, accrochées sous l'équateur ou s'approchant des côtes de Madagascar. Chaque île possède sa propre identité, mais toutes rivalisent de baies idylliques et de plages piquées de palmiers entour&... Suite

Personnalité de la plongée 558,de-Saint-Victor-de-Saint-Blancard

de Saint Victor de Saint Blancard

Jean de SAINT VICTOR de SAINT BLANCARD
Moniteur Fédéral 1er degré, Moniteur Nitrox confirmé FFESSM, Instructeur photographe Niveau 1 FFESSM.
Titulaire du C.A.H Classe II - B -
Chevalier de l'Ordre des Palmes Académiques
Chevalier de l'Ordre du Mérite Maritime Suite
Librairie...

100 et une limaces de mer

Tous les livres

WikiDive c'est quoi ?

WikiDive, l'encyclopédie de la Plongée, est un lieu de partage de l'information et des connaissances sur la Plongée.
Chacun peut écrire sur un sujet se rapportant à la Plongée, corriger ou complèter des textes existants.
Dans les textes, les mots en couleur sont des liens renvoyant vers le sujet qu'ils définissent .

Devenez rédacteur du WikiDive !