Photo de fond : Daniel Deflorin

Wiki wiki signifie "rapide" en hawaïen

topdive

L'album photos de plongée

Les photos associées au mot "mimétisme" (1 photos)

Pour trier les photos, choisissez un des 3 critères

Naon Corinne


Photo:Naon Corinne

Bourse criture, El Quseir oct2007

Voir l'album photo de l'auteur



Le mot du dictionnaire associé à cette photo ...

mimétisme


Les mots clés du texte

algue | anémone | blennie | faune | homochromie | labre | labridé | mimétisme | mollusque | niveau | nudibranche | poisson |

Mimétisme, camouflage, homochromie, homophormie... la différence est subtile mais il s'agit d'autant de techniques pour pour la faune sous-marine de survivre dans ce "milieu hostile".
En effet, de nombreuses espèces animales sous-marines sont capables de déployer une grande ingéniosité pour se confondre avec leur environnement, soit pour faire croire qu'elles sont dangereuses comme l'espèce qu'elles imitent, soit pour se rendre invisible de ses prédateurs.

Le mimetisme consiste en l'action de mimer donc d'imiter les mouvements, les comportements de l'animal ou l'objet imités (algues, poissons, etc).
Le mimétisme est donc défini comme étant la capacité d'un animal à se confondre avec le substrat vivant près duquel il se trouve ou à ressembler à l'un de ses congénères toxiques non comestibles pour les prédateurs éventuels. Le mimétisme est à différencier de l' homochromie qui est la capacité à se confondre avec un substrat inerte tel que le sable ou la roche.

Il existe différents types de mimétismes:

- Le mimétisme Batésien : il consiste en l'imitation, par une espèce qui n'a pas de moyen de défense, d'une espèce mieux équipée sur ce plan là.
Par exemple, la blennie dévoreuse imite en tout point le labre nettoyeur (petit poisson qui se nourrit des parasites qu'il récolte sur le corps ou dans la gueule des autres poissons), et va ainsi s'approcher au plus près de ses proies pour mieux les dévorer. Le mimétisme est dans ce cas aussi bien agressif que défensif.

- Le mimétisme mullérien : il consiste en une imitation réciproque au sein d'un groupe d'espèces qui comprend éventuellement une espèce réellement dangereuse. Ici, l'apprentissage du prédateur est accéléré par la ressemblance (il apprend à éviter les proies qui se ressemblent).

- L'auto-mimétisme : c'est le cas d'animaux imitant une portion seulement du corps d'un prédateur ou de leur propre corps. Par exemple, de nombreuses espèces de poissons ont "des tâches simulant un œil" appelée ocelle.

Quelques exemples de mimétisme:

- Le monacanthe à selles noires, parfaitement inoffensif imite à merveille le canthigaster à selle qui est lui tout à fait toxique.

- L'umbraculum mediterraneum, mollusque inoffensif proche des nudibranches, qui ressemble à une Alicia mirabilis contractée (anémone particulièrement urticante).

- La thuridille (Thuridilla hopei), mollusque proche des nudibranches, a la même livrée que les nudibranches doridiens bleus comme Hypselodoris fontandraui, avec un corps allongé bleu soutenu avec des lignes longitudinales jaunes et blanches.
La première est probablement comestible mais bénéficie de l'immunité conférée par sa ressemblance avec les doridiens Hypselodoris qui ont une robe très similaire, le même habitat, la même allure. Là encore, la thuridille peut se défendre en éjectant de l'acide mais elle reste comestible, alors que les doridiens ne le sont pas.

- Une espèce de blennie appelée Aspidontus taeniatus a évolué pour ressembler à l'identique autant physiquement que dans le comportement au labre nettoyeur Labroides dimidiatus. La seule différence se situe au niveau de la bouche : elle s'ouvre ventralement chez les blennies, antérieurement chez les labridés. Cette blennie, lorsque elle est assez près, agresse sa "victime" et lui arrache des morceaux de chair et de nageoire, dont-elle se nourrit.



Vidéo de plongée

Terceira

Plongées à Terceira (Açores) à la découverte de la faune Atlantique : mérou, poulpe, raie, cigale, murène, saupe, sars etc... et des fonds des Açores.... Suite

https://www.montjoi.com/fr/

A lire...

détendeur

Le détendeur permet, à la profondeur où se l'on se trouve en plongée, de maintenir la pression de l'air fourni égale à la pression de l'eau . Ainsi le plongeur peut respirer sans difficulté pendant toute la durée de la plongée, et sa respiration (ou plus exactement la ventilation pulmonaire) est comparable à la respiration aérienne. Le détendeur est relié ... Suite
Destination plongée 390,Bali

Bali

Bali est une île d'Indonésie située entre les îles de Java et de Lombok.
L'Indonésie est un archipel de 13.677 îles étendues sur plus de cinq mille kilomètres. Les principales îles et les plus connues sont Java qui abrite Jakarta, la capitale du pays, Sumatra, Kalimantan, Sulawesi, O... Suite

Personnalité de la plongée 558,de-Saint-Victor-de-Saint-Blancard

de Saint Victor de Saint Blancard

Jean de SAINT VICTOR de SAINT BLANCARD
Moniteur Fédéral 1er degré, Moniteur Nitrox confirmé FFESSM, Instructeur photographe Niveau 1 FFESSM.
Titulaire du C.A.H Classe II - B -
Chevalier de l'Ordre des Palmes Académiques
Chevalier de l'Ordre du Mérite Maritime Suite
Librairie...

Guide d'identification des poissons marins : Europe et Méditerranée

Tous les livres

WikiDive c'est quoi ?

WikiDive, l'encyclopédie de la Plongée, est un lieu de partage de l'information et des connaissances sur la Plongée.
Chacun peut écrire sur un sujet se rapportant à la Plongée, corriger ou complèter des textes existants.
Dans les textes, les mots en couleur sont des liens renvoyant vers le sujet qu'ils définissent .

Devenez rédacteur du WikiDive !